Double menton : la chirurgie esthétique pour s’en débarrasser

La liposuccion > Blog > Double menton : la chirurgie esthétique pour s’en débarrasser
Publié le : 26 Decembre 2017 à 08:55
Double menton : la chirurgie esthétique pour s’en débarrasser

Le double menton résulte de la présence d’un excès graisseux entre le cou et le menton. Même si cela n’a rien de grave du point de vue santé, il est peu esthétique puisque déforme l’ovale du visage. C’est pour cela que certaines personnes font appel à la chirurgie esthétique pour s’en débarrasser.

Qu’est-ce qui développe le double menton ?

Le double menton est souvent causé par :

- l’âge qui favorise le relâchement cutané et le relâchement des muscles du visage et du cou

- une variation importante de poids

- un trouble hormonal

- la sédentarité

- l’hérédité

- des mauvaises habitudes alimentaires ou encore la consommation de tabac et d’alcool

Quelles techniques propose la chirurgie esthétique pour s’en débarrasser ?

Pour se débarrasser d’un double menton, la liposuccion est la technique la plus utilisée. Cela permet de retirer la graisse qui s’est installée. Pour opérer, le chirurgien réalise de fines incisions de 3 mm aux alentours de la zone ciblée puis y insère des canules en mousse lesquelles sont reliées à un système d’aspiration.

En général, trois incisions sont réalisées : la première située sous le menton et les deux autres sous la partie angulaire des mâchoires. Leur emplacement a été choisi de sorte à ce que les fines cicatrices laissées soient les plus discrètes possibles.

Dans certains cas, la liposuccion est associée au lipofilling. On parle alors de lipostructure. L’objectif ici c’est de réinjecter la graisse prélevée par la liposuccion dans d’autres parties du visage afin d’y créer du volume. Cette réinjection peut, par exemple, se faire au niveau des joues creuses ou pour corriger un petit défaut du nez. À lire aussi sur le lipofilling en Tunisie ici.

Qu’en est-il des résultats ?

Sitôt après la liposuccion, les résultats sont visibles, mais il faut patienter environ deux mois pour avoir le résultat définitif. Comme les cellules graisseuses n’ont pas la capacité de se multiplier, les résultats sont définitifs.

Après cette technique, la peau se replace naturellement autour des contours osseux sauf une ptôse cutanée importante. Dans ce cas-là, un lifting du cou pourra être programmé au bout de trois mois après cette première intervention.

Quelles sont les suites opératoires à respecter ?

Après l’intervention, des oedèmes et des hématomes apparaissent au niveau de la zone aspirée. Elles disparaissent toutefois d’elles-mêmes au bout de 10 à 20 jours.

Le patient devra observer trois à sept jours d’arrêt maladie et devra, pendant quelques temps, faire des consultations de contrôle.